La baleine d’Omura (Baleanoptera Omurai) est une espèce récemment découverte de baleine à fanons, identifiée en tant qu’espèce à part entière en 2003. C’est un mysticète, ou baleine à fanons, ce qui signifie qu’elle n’a pas de dents. Elle se nourrit en filtrant de petites proies grâce à de grands « poils » appelés fanons, qui se situent sur sa mâchoire supérieure. La baleine d’Omura appartient à la famille des baleines à fanons appelée Balaenopteridae, ou rorquals. Cette famille inclut une majorité des grands cétacés, depuis la plus grande des baleines, la baleine bleue (pouvant mesurer jusqu’à 30 mètres) jusqu’à la plus petite, la baleine de Minke (ne dépassant pas les 8 mètres). La baleine d’Omura mesure quant à elle entre 10 et 11 mètres.

Avant 2003, les baleines d’Omuras étaient souvent confondues avec les baleines de Bryde, légèrement plus grandes. Au début des années 90, les scientifiques ont remarqué que cette baleine, qui avait été classifiée en tant que « Baleine de Bryde pygmée », était quelque peu différente, à la fois physiquement et génétiquement. En 2003, elle a été reconnue comme une espèce à part entière, avec une origine évolutionnaire datant de 10 à 17 millions d’année. Jusqu’à aujourd’hui, les seuls spécimens étudiés avaient été pêchés ou retrouvés échoués sur les plages, dans l’Ouest du Pacific ou l’Est de l’Océan Indien, mais n’avaient jamais été documentés par des études en pleine mer !

Surfez sur les pages pour en savoir plus sur la baleine d'Omura à partir des informations collectées par notre projet à Madagascar, le premier projet que étudie ces baleines en pleine nature!